Comment customiser une moto sur-mesure?

Aujourd’hui, de plus en plus d’amoureux de deux roues se laissent tenter par la customisation d’une moto achetée d’occasion pour obtenir un modèle totalement personnalisé. Si certains ne craignent pas de mettre la main à la pâte, d’autres préfèrent avoir recours à des mécaniciens professionnels. Dans un cas comme dans l’autre, découvrez ci-dessous les différentes étapes du processus de customisation d’une moto.

Choisir la moto à personnaliser

En premier lieu, il va falloir décider quelle est la moto qui vous servira de base pour la customisation : BMW, Harley Davidson, Honda vintage … Il y en a pour tous les goûts !

Moto : les premières étapes du projet de customisation

Il est tout à fait possible de customiser soi-même sa moto, en gardant à l’esprit que c’est un processus à long terme qui requiert une certaine habileté et un minimum de connaissances en mécanique. Dans le cas contraire, il est fortement conseillé de faire appel à un professionnel pour des prestations de type sablage des pièces, décapage chimique, électrolyse ou encore application d’apprêts.

Il est nécessaire de déterminer le niveau technique requis pour procéder aux changements et modifications désirées. Il convient également d’analyser le temps requis avant l’utilisation de la moto personnalisée.

Un choix s’impose : des modifications mineures de façon progressive ou des modifications radicales qui vont mettre l’engin hors route jusqu’à l’achèvement des opérations. La première option est un choix plus raisonnable si c’est un premier projet et si vous avez décidé de procéder à la customisation de la moto vous-même.

Il n’est en effet pas rare de voir des motos mises en pièces pour être personnalisées, mais revendues à un prix dérisoire, car le propriétaire s’est aperçu qu’il n’avait pas les compétences nécessaires pour le faire ou parce qu’il a perdu toute motivation.

Par ailleurs, cette option est aussi plus pratique, car la moto est en état de rouler la plupart du temps, mais les changements visuels seront limités. En général, les customisations mineures consistent à changer le siège, remplacer le réservoir de carburant, ajouter des jantes alu ou encore apposer une peinture personnalisée.

 

Si vous choisissez pour la deuxième option, la meilleure chose à faire est de confier le projet à un mécanicien professionnel, car la moto va être mise hors service pendant un certain laps de temps. Dans l’idéal, il faudrait avoir une deuxième moto avec laquelle vous pouvez rouler en attendant la fin de préparation de votre engin.